Petit texte à méditer :

Ce que l’on réprime, s’imprime.
Ce à quoi l’on résiste, persiste.
Ce qui m’ affecte, m’infecte.
Ce que l’on fuit, nous poursuit.

En revanche, heureusement.
Ce à quoi l’on fait face, s’efface.
Ce que l’on visualise, se matérialise.
Et ce que l’on bénit, nous ravit.

(J’ai recu ce petit texte qui me semble tellement juste)

Méditation pour la femme pleinement réalisée

 Ici et maintenant, je crée mon monde Je suis une très belle femme,
d’une beauté qui ne pâlit pas.
Je l’ai méritée, découverte, libérée de la poussière,
tel un joyau, l’ai ramassée et faite briller.

Pendant des années, je ne l’ai pas vue, même si je pressentais qu’elle était là.
Maintenant elle brille et s’épanouit.
Je suis en bonne santé, compétente, indépendante, forte et toujours
aussi fragile, parfois terrassée par un soupir.

Mon corps est celui d’une créatrice, les angles rencontrant les courbes,
la dureté glissant vers la douceur.
Je suis une mère, une Fille, une Soeur, une Amante pour moi-même.
Câline et courageuse, j’ouvre mon coeur.

Mon corps est ma maison, ma maison est un temple dédié à la vie,
confortable, chaleureux et empli de trésors.
Je suis le parfum des épices chaudes capté dans la brise,
je suis les rires qui s’envolent par la porte.

Je partage seulement avec ceux qui m’honorent telle que
je suis et je protège mon espace, mon temps et
moi-même de ce qui m’envahit.

Je recherche mon centrage au milieu du chaos, pratiquant la
paix même si les chiens sauvages hurlent dans
mon esprit, j’utilise le pouvoir pour le plus grand bien,
laissant aller ma colère en terrain neutre,
sans avoir d’innocent en ligne de mire.

J’apprends comment être tenace et quand lâcher-prise,
et je veux sentir toutes les émotions, intercepter leur intensité
et exaltation, m’éveiller en chaque cellule,
je n’ai plus peur de ma vie. Ma beauté et ma force,
toutes deux transcendent mon âge, le temps
et peut-être même cette vie.

 Chaque jour je suis nouvelle, encore plus en accord avec moi-même.
Ici et maintenant, je crée mon onde.

 De KAREN ANDES A Women’s Book of Strength

 

 

Le pouvoir du pardon

Premier texte d’Anneliese sur le Pardon

En ce moment je travaille beaucoup avec le PARDON.

Je sens comme une énergie globale qui demande à
l’humanité de se libérer avec et grâce au PARDON.

Si nous ne lâchons pas nos rancœurs, nos blessures
et nos reproches, nous ne devenons pas libres.
Nous faisons du mal qu’à nous-même.

Je visualise alors la personne, par laquelle je me sens
blessée et je me pose la question suivante :

Quel aspect en moi-même est responsable du fait que
j’ai attiré une telle situation dans ma vie ?

Lire la suite